Les parlementaires de la Guadeloupe regrettent les faits de violence graves de ces derniers jours et demandent solennellement au Premier ministre, Monsieur Jean Castex, de le rencontrer au plus vite, avec les présidents de la Région, du Département et de l’Association des maires de la Guadeloupe, pour chercher ensemble les voies de la sortie de crise.


Depuis la fin de l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe, le 15 novembre dernier, la situation sociale est devenue quasi insurrectionnelle. Des barrages bloquent de très nombreuses routes, des violences sont commises contre certains de nos concitoyens, des feux allumés, des maisons et magasins pillés.
Aujourd’hui, face à cette situation, le ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérald Darmanin, et le ministre des Outre-mer, Monsieur Sébastien Lecornu, ont annoncé l’envoi de 200 policiers et gendarmes supplémentaires dans les prochains jours, en soutien des forces de l’ordre déjà déployées.
Rien ne peut se résoudre dans la violence. Les parlementaires de la Guadeloupe demandent au Gouvernement d’explorer toutes les ressources de la République pour une sortie de crise par le haut.

Télécharger le CP