Le Député Olivier SERVA et Conseiller communautaire de Cap Excellence, salue l’engouement et la brillante mobilisation de l’Alyans Nasyonal Gwadloup (ANG) et des sympathisants de la culture, lesquels ont manifesté ce lundi 05 juillet contre le triste sort réservé au chantier du Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pitre, en faisant usage de leur canal d’expression artistique.

Pour Olivier SERVA, il s’agit d’une colère légitime qui s’accroît depuis 2009. Un dossier notamment géré par Cap Excellence dans des conditions que l’élu désapprouve, ce qu’il n’a pas manqué de rappeler lors du conseil communautaire du 28 juin dernier.

Par ailleurs, une plainte aurait été deposée contre Messieurs Éric JALTON et Jacques BANGOU au sujet de marchés passés pour la rénovation du Centre des arts à compter du 25 novembre 2009. En effet, toute une série d’avenants successifs auraient été signés à la faveur de l’augmentation de la rémunération du Maître d’oeuvre l’agence BABEL, à hauteur de 294 % d’augmentation, passant d’un montant de

1.476.000 € à 4.343.469, 34 €. La plainte qui aurait été adressée au Procureur de la République indique bien qu’à la date à laquelle ces avenants ont été signés, l’absence de réalisation des travaux était bien connue et les retards de livraison accumulés. Le Député de la 1ère circonscription demande au Président de Cap Excellence de faire oeuvre de transparence sur la date de livraison du Centre des Arts rénové, au regard des millions d’euros du contribuable de la Communauté d’agglomération d’ores et déjà engagés dans cette construction. Olivier SERVA encourage la Communauté guadeloupéenne à rester mobilisée en faveur de la réouverture de sa maison.

Télécharger le CP