Ce mardi 4 novembre 2021, des faits de violence ont été constatés aux abords du Centre hospitalier universitaire de Guadeloupe.

Alors qu’ils étaient exfiltrés par les Forces de l’ordre, le directeur du Centre hospitalier Gérard COTTELON et son adjoint Cédric ZOLEZZI ont été agressés physiquement et verbalement.

Je déplore fortement ces actes de violence qui n’ouvrent pas la voie de l’apaisement et je leur apporte un soutien indéfectible.

Face à ce conflit qui perdure, il est également urgent d’apporter des réponses à la précarité liée à la suspension des salaires du personnel soignant gréviste. Le dialogue et la concertation sont les seules issues possibles.

C’est ensemble que nous surmonterons cette crise sanitaire et sociale. Vous pouvez compter sur mon engagement personnel pour proposer des solutions de médiation qui respectent toutes les parties prenantes.

 

Télécharger le CP