Le dossier de l’usine sucrière de Grande-Anse à Marie-Galante a pris une tournure nouvelle, suite à la panne survenue le 14 avril dernier. C’est un coup d’arrêt brutal qui est venu frapper la campagne sucrière 2021. Le Député Olivier SERVA souhaite néanmoins rassurer les planteurs quant à la poursuite de son engagement en leur faveur. L’unité sucrière de Grand-Anse fait bien partie du patrimoine guadeloupéen et marie-galantais. Après avoir rencontré l’ensemble des acteurs, tant à l’échelle locale que nationale, Olivier SERVA continuera à défendre sans réserves le devenir de la canne issue des terres de sa circonscription.

Olivier SERVA a pris acte des engagements formulés par la Région Guadeloupe, laquelle a annoncé vouloir assumer le coût du transport maritime de la canne de l’usine de Grande-Anse vers la Guadeloupe et l’usine Gardel. Le Député insiste sur le fait que cette solution doit être temporaire et ne doit en aucune mesure, légitimer le retard pris pour procéder au rétablissement de la ligne de production.

Le Député de la 1ère circonscription de la Guadeloupe souhaite que l’ensemble des aides proposées aux planteurs et au soutien de la filière canne, soient pérennisées, incluant la prime bagasse et ce quelque soit le modèle de production retenu. Toutefois et afin de parer tout nouvel incident de même nature, il réitère l’absolue nécessité de doter l’usine de Marie-Galante d’équipements modernes.

Le Député Olivier SERVA a en outre récemment rencontré le Préfet Alexandre ROCHATTE et lui a demandé de réunir l’ensemble des parties prenantes afin qu’une position claire et définitive soit prise quant au devenir de cette usine, dans l’intérêt des planteurs et de Marie-Galante.

Télécharger le CP

Contact presse :

Keyza NUBRET, 0670 93 86 67, sophie.grand-bonheur@clb-an.fr

Sandrine SERVA, 0690 75 89 28, sandrine.serva@clb-an.fr