Olivier Serva, député de la Guadeloupe (LIOT), est intervenu en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale pour demander la réintégration des soignants suspendus parce que non vaccinés.

Une proposition de loi sur la réintégration des soignants non vaccinés devrait être présentée le 24 novembre à l’Assemblée Nationale. Porté par des députés de La France insoumise, le texte propose aussi la mise en place d’un protocole sanitaire spécifique pour les professionnels concernés.

« Il faut ramener le débat à sa juste place, nos enquêtes chiffrent à 4 000, dont environ 500 infirmiers, le nombre de professionnels suspendus sur un total de 1,2 millions d’agents. Ce n’est pas avec cette mesure, susceptible de créer des tensions sur le terrain, que l’on va régler le problème de ressources humaines qui affecte nos établissements depuis des années. Sur ce sujet, nous avons besoin de cohérence, de continuité et d’apaisement », a déclaré dans un communiqué Arnaud Robinet, le président de la Fédération hospitalière de France qui est hostile à cette façon de faire.

Olivier Serva, pour sa part, a rappelé les souffrances des soignants hospitaliers et libéraux, mais aussi des sapeurs-pompiers privés de salaires par la loi du 5 aout 2021.

Source : KARIB INFO


 

Voit l'article >>